Jardissimo

Jardinage facile et généreux


Poster un commentaire

Les ronces : conserver ou supprimer ?

Mûres sur une ronce

Mûres sur une ronce

Les ronces posent un cas de conscience au jardinier : faut-il les conserver ou les supprimer ?

Conserver

Le roncier trouve naturellement sa place dans les haies un peu sauvages où il va nourrir les insectes butineurs lors de sa floraison, et les oiseaux et les humains lors de sa fructification.  Le crumble aux mûres et autres recettes nous font déjà saliver.

Supprimer

Le roncier n’est guère apprécié lorsqu’il s’invite dans les massifs de fleurs, les talus enherbés et autres plantations bien rangées.  Alors, comment s’en débarrasser  ?  Nous revenons aux techniques de bases proposées tant pour les liserons que pour les orties, à savoir :

  • la taille à ras du sol répétée jusqu’à épuisement des racines et stolons souterrains,
  • raser les ronces et les passer au broyeur, puis couvrir le sol de cartons, d’un textile ou d’un voile de plastique noir, le tout maintenu par des pierres, jusqu’à ce que la végétation ainsi recouverte ait été dégradée.  Quelques mois plus tard, retourner le sol.

Utiliser

Outre sa fonction comestible, le roncier rend d’autres services.

Le roncier comme l’églantier font partie de ces plantes épineuses qui rendent les haies impénétrables.  Une protection assurée contre les intrus !

Ronce

Ronce

Coupez une longue tige et débarrassez-la de ses épines.  Très flexible, voici un intéressant matériau de vannerie.

Taillez une tige en segments de 20 cm, ensuite assemblez en petits fagots à placer dans le jardin.  Les hyménoptères solitaires (abeilles, bourdons…) creuseront la moelle et y pondront leurs oeufs.  L’hyménoptère chasse le puceron !


2 Commentaires

Le saule et la ville

Saules têtards

Saules têtards

Le saule est un ornement des parcs et jardins des grandes villes.  Les variétés les plus représentées sont le saule blanc (salix alba), le saule pleureur (salix babylonica) et le saule tortueux (salix matsudana). Lire la suite