Jardissimo

Jardinage facile et généreux

Juillet au jardin

1 commentaire

Jardiner en juillet

Jardiner en juillet

En juillet, il est indispensable de conserver un taux d’humidité suffisant dans le sol pour les plantes. Arroser devient donc une obligation. Faites le tôt matin ou mieux encore, en fin de journée, afin que le soleil ne brûle pas les feuilles et que l’eau aie le temps de percoler. Afin d’économiser l’eau, l’arrosage goutte à goutte, aérien ou enterré, est préconisé. Pensez à utiliser l’eau de pluie plutôt que l’eau potable.

La tonte de l’herbe est également une des tâches à effectuer. Suivez les conseils de tonte « malin » : 6,5cm de haut et mulching. Mieux encore, prévoyez toujours une bande de prairie fleurie afin de donner un refuge aux insectes.

Les mauvaises herbes profitent du beau temps pour pousser et surtout pour fleurir et se resemer. Vive la binette afin de les éliminer. Pour supprimer les mauvaises herbes des allées, le désherbeur thermique est la solution écologique et ergonomique. Fini de se pencher !

Si vous ne l’avez pas encore fait, pensez à pailler de façon à conserver l’humidité du sol et empêcher les mauvaises herbes de se développer.

Le soin des plantes

Il est temps de tailler la glycine et la vigne vierge ainsi que les arbustes ayant fleuri (seringa, lilas, lavande…). Coupez régulièrement les fleurs fanées. Tuteurez les fleurs fragiles. Palissez vos grimpantes, sans les étrangler. Semez vos fleurs bisannuelles : giroflées, monnaies du pape, myosotis, campanules… Plantez vos bulbes d’automne.

Arrachez et divisez les bulbes de printemps ayant fleuri (à faire une année sur trois) ; divisez vos touffes d’iris rhizomateux.

Arrosez vos plantes en pot tous les jours en cas de chaleur, et fertilisez une fois par semaine.

Vérifiez la présence de pucerons, de rouille ou d’oïdium sur vos rosiers et autres plantes fragiles. L’oïdium se traite au soufre tandis que la rouille se traite au sulphate de cuivre. Si la pourriture grise atteint une de vos plantes, arrachez là. Ensuite éclaircissez les rangs des autres plants et supprimez les feuilles les plus basses.

Pour les jardiniers plus expérimentés, bouturage et marcottage (glycine, clématite, chèvrefeuille…) sont au programme. Les greffes sont également de saison.

Au potager

Butez vos haricots et pommes de terre.

Semez vos légumes d’automne : épinard, mâche, navet, carottes, radis… Plantez poireaux et choux d’hiver.

Taillez ou pincez les plants de tomate, aubergines et concombre. Supprimez les vieilles branches de framboisier qui ont déjà rapporté.

Récoltez les petits fruits. Faites des gelées, pâtes de fruits et confitures avec l’excédent, ou surgelez pour utilisation ultérieure. Pensez aussi à préparer des coulis à congeler.

Sur les arbres fruitiers, élaguez quelque peu afin de laisser passer la lumière. Eliminez les pommes et poires en trop grand nombre. Cueillez abricots et pèches.

Pour la vigne, supprimez les gourmands ; taillez les branches deux feuilles après la grappe; supprimez les grappes mal pollinisées. Traitez à la bouillie bordelaise afin de réduire le risque de ravage.

Il n’y a pas à dire, juillet est le mois du jardin !

Source photo : romytetue sur Flickr

Auteur : Abeille Jardiniere

Anna, géographe de formation, j’adore écrire sur le jardinage que je pratique avec passion.

Une réflexion sur “Juillet au jardin

  1. Merci de ne plus m ‘ envoyer de mail

    Date: Wed, 24 Jul 2013 16:00:19 +0000 To: sdehousse@hotmail.fr

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s