Jardissimo

Jardinage facile et généreux

Comment éloigner les moustiques ?

Poster un commentaire

Moustique photographié par Ho FLuck

Moustique

Avez-vous le sang « sucré » ? Si vous ne souhaitez pas servir de festin aux moustiques, voici quelques conseils.  On procédera en trois temps.  D’abord,  éliminer les eaux stagnantes où ils se reproduisent.  Ensuite, cultiver des plantes qui perturbent leur odorat et vous camouflent derrière une barrière d’essences répulsives (pour le moustique).  En ultime recours, sélectionner deux plantes qui produisent de l’insecticide naturel pour compléter votre arsenal.

Assainir les terrains humides

Les mares et étangs, ou les berges aux eaux dormantes, sont un lieu privilégié de reproduction des moustiques.  Prévoyez une faune aquatique faite de poissons, grenouilles, crapauds, tritons   qui se régaleront des larves de moustique.  Drainez les lieux aux eaux stagnantes et curez vos cours d’eau.  Pour ce qui est des plantes, les peupliers et les saules sont de bons arbres pour assécher les terrains détrempés.

Tromper les moustiques

Après ce premier barrage, il faut penser à la seconde salve : celle des plantes odorantes qui brouillent le radar des moustiques.  A cet égard, la citronnelle, la bergamote (monarde) et le géranium (pelargonium) ont un effet répulsif.  Quelques gouttes d’huile essentielle sur votre oreiller peuvent vous aider à éviter les piqûres.

L’ageratum secrète du coumarin qui serait un excellent répulsif.  Toutefois il n’est pas conseillé d’écraser les feuilles pour les frotter sur sa peau.

La cataire (nepeta cateria) ou herbe à chats  est toujours à l’étude.  Si vous vous frictionnez avec la cataire, vous éloignerez les moustiques mais vous risquez d’intéresser fortement les chats !

Utiliser des insecticides naturels

Si cela ne suffit pas, il faut passer à une méthode plus drastique.

Le margousier (Azadirachta indica), ou neem, produit une graine dont un composant, l’azadirachtine,  attaque larves et moustiques.  C’est donc un insecticide naturel puissant.  Attention, il n’est pas  légalement  reconnu comme bio dans tous les pays !

La tagète ou oeillet d’Inde contient de la pyréthrine, un autre insecticide naturel qui, lui, est homologué.

Dernier conseil

Placez des tagètes et géraniums en pots au bord de vos terrasses, sur les appuis de fenêtre ou les pas de porte afin de diminuer la présence de moustiques à l’intérieur de la maison.

Prévoyez des abris pour les chauves-souris qui sont grandes consommatrices d’insectes et qui ici vous serviront d’auxiliaires.

Source photo :  ho fluck sur Flickr

Auteur : Abeille Jardiniere

Anna, géographe de formation, j’adore écrire sur le jardinage que je pratique avec passion.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s