Jardissimo

Jardinage facile et généreux

Sensibles, les plantes ?

2 Commentaires

What a Plant Knows, from Daniel Chamovitz

What a Plant Knows, from Daniel Chamovitz

Daniel Chamovitz a écrit un livre passionnant sur ce que les plantes « savent » (What a Plant Knows.  A Field Guide to the Senses of Your Garden and Beyond). Il démontre que les plantes sont sensibles à leur environnement et réagissent en conséquence.

Tout jardinier sait que les plantes sont sensibles à la lumière et l’ombre ainsi qu’aux différentes longueurs d’onde.  Les plantes héliotropes (plantes dont la fleur suit le cours du soleil) comme les tournesols ou les fleurs qui se ferment à la tombée du jour (nyctastie) en sont une manifestation plus extrême.

Les plantes « communiquent » via des molécules chimiques de l’air et du sol.  Ces molécules sont émises par les animaux et plantes de leur environnement.  Que dire de la grande cuscute (Cuscuta europaea) qui se nourrit d’autres plantes ?  Une petite expérience a été faite avec une cuscute et un plant de tomates.  Le plant de tomates est caché dans un compartiment hermétique avec un petit tuyau d’aération.  Mais la cuscute hume l’odeur de la tomate et s’oriente vers le tuyau !  La cuscute se nourrit aussi des orties, comme le montre ce film.

Les plantes reconnaissent  le haut du bas grâce à la gravité détectée par les racines.

Les plantes sont sensibles au toucher.  Nous connaissons tous la réaction de la sensitive (mimosa pudica) ou celle de la dionée attrape-mouche (drosera); ce sont les plus spectaculaires. Mais que dire de la plante qui perdait ses feuilles lorsqu’un chercheur les mesurait régulièrement afin d’évaluer leur croissance ?

Les plantes conservent également une mémoire des événements traumatiques, tels la découpe d’une partie de plante ou un épisode de sécheresse et adaptent leur croissance ou leur patrimoine génétique en conséquence.

Pour en savoir plus sur ces expériences menées dans les laboratoires du monde entier, je vous invite à lire le livre.  Les plantes, qui ne peuvent changer de place, puisque fixées au sol ou à un autre substrat, modifient  leur métabolisme et l’activité de leurs gènes afin de s’adapter aux événements dans leur environnement, mais également assurer la survie de l’espèce.  Il faut donc être bio-chimiste et généticien pour comprendre comment elles codent et décodent les stimuli qui leur parviennent.

Alors, sensibles les plantes ?  Oui, très certainement, mais ne pas confondre avec intelligence (capacité de pensée) et émotion, car la plante ne dispose pas de neurones; elle ne pense pas, elle agit.  Et on ne peut que s’émerveiller toutefois de l’extraordinaire adaptation des espèces, et de l’infinie complexité de leurs interrelations.

Auteur : Abeille Jardiniere

Anna, géographe de formation, j’adore écrire sur le jardinage que je pratique avec passion.

2 réflexions sur “Sensibles, les plantes ?

  1. Site du livre : http://www.whataplantknows.com. D’après ce site, une version française est prévue.
    Cous en ligne gratuit (en Anglais) par l’auteur : https://www.coursera.org/course/plantknows !

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s