Jardissimo

Jardinage facile et généreux

Thanksgiving met à l’honneur le maïs

Poster un commentaire

Thanksgiving ou « action de  grâce » est une fête de la moisson. 

Les premiers colons arrivés en Amérique n’auraient pas survécu leur premier hiver sans l’aide des Indiens Wampanoags qui leur ont donné des vivres nécessaires et les ont initié aux ressources vivrières du nouveau continent. Le premier Thanksgiving eut donc lieu en 1621.  La dinde emblématique, mais également la patate douce, la courge, le maïs, la noix de pécan et la canneberge furent adoptés par les nouveaux arrivants.  Tous ces ingrédients font partie du repas de Thanksgiving, toujours pris en famille, et où l’on invite ceux qui ne peuvent rejoindre les leurs.

Aztèques ensilant du maïs

Florentine Codex : Aztèques ensilant du maïs

La domestication du maïs par sélection des plants de Téosinte mutés a commencé il y a 9000 ans au sud-ouest du Mexique.  Le maïs est remonté vers l’Amérique du Nord un peu avant JC, probablement avec les indiens Anasazis.  Depuis les souches de maïs indien (Zea mays var. indurata), les choses ont bien évolué.  On retrouve le maïs à pop-corn, le maïs doux, le maïs à farine, et bien d’autres encore.  Il existe même un maïs ornemental qui mesure  12 mètres de haut !

En Europe, nous utilisons la fécule de maïs dans nos préparation (maizena), le grain moulu sous forme de polenta, le maïs doux dans nos salades et bien sûr le pop-corn a trouvé ses adeptes tant dans les salles de cinéma qu’à la maison, sans parler des petits déjeuners de corn flakes.  Merci les indiens d’Amérique !

Le maïs fascine les biologistes et botanistes par sa capacité à muter naturellement et artificiellement ainsi que par l’ensemble de ses caractéristiques génétiques et nutritives.  L’Université de l’Illinois, qui joue une rôle de conservatoire et de recherche sur le maïs  dispose d’un stock de 80.000 variétés !  Le maïs vénéré comme un dieu par les méso-américains, aujourd’hui vu comme  diable OGM par les européens, quelle histoire  !

Credit photo sur Wikipedia : Peter Isotalo

Auteur : Abeille Jardiniere

Anna, géographe de formation, j’adore écrire sur le jardinage que je pratique avec passion.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s