Jardissimo

Jardinage facile et généreux

Jardins urbains, suite

Poster un commentaire

Le mouvement écologique a aussi sa frange plus radicale, avec le mouvement « guerilla gardening » qui prône la fabrication et l’essaimage de « bombes » à graines, ces petites billes de terre mélangée à des graines de fleurs sauvages à semer sur les terrains vagues ou les zones de bitume.  Réclamer les friches et les transformer en jardin écologique, semer des graines partout, créer des tags bio avec de la mousse que l’on fait pousser selon un dessin sur les murs, l’imagination ne manque pas chez ces artistes de l’anarchie bon enfant.

Un autre mouvement, dénommé les « incroyables comestibles » nous arrive de Tormorden en Grande Bretagne.  Bien implanté en France, il prône une démarche libre et communautaire du jardinage de fruits et légumes, avec pour objectif de soutenir les apprentissages et la créativité, le partage, le respect de l’environnement, la production locale et l’autosuffisance alimentaire.

Pour ceux qui disposent d’une très petite surface, à savoir des appuis de fenêtre, un balcon, ou une petite terrasse, d’astucieux designers ont déjà dessiné différents conteneurs qui peuvent être accrochés ou déplacés avec aise.  Fleurs, légumes et fruits se côtoient dans ces jardins mouchoir de poche.  Les initiatives « potager sur balcon » se déclinent dans l’espoir de retrouver le goût du bon.

New York propose aux habitants de Manhattan, riverains de parcs, d’adopter un petit parterre.  Ceci permet aux heureux élus de jardiner et de réaliser leurs propres compositions.  Les promenades deviennent l’occasion de comparer les ensembles réalisés par les uns et les autres, un « garden show » très différent de celui que l’on pourrait attendre.

Los Angeles a autorisé l’agriculture urbaine (en ce compris l’élevage de quelques poules et l’installation de ruches) et certains résidents transforment leur petite pelouse en potager ; ils peuvent vendre leurs légumes aux restaurateurs moyennant l’obtention d’un permis acquis pour une somme modique, après avoir reçu quelques rudiments sur les lois sanitaires en vigueur.

Certains architectes hollandais appliquent le dicton « du potager à l’assiette » de façon plutôt littérale ; regardez cet exemple :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Oui, la ville change. Et vous, souhaitez-vous participer à cette aventure ?

Crédit photos : Atelier Gras!, NL

Auteur : Abeille Jardiniere

Anna, géographe de formation, j’adore écrire sur le jardinage que je pratique avec passion.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s